C’est au large d’Ajaccio que se trouvent les îles Sanguinaires, des îles qui ont su conserver leur aspect naturel pour une journée détente loin de tout.

Les îles sanguinaires en quelques mots
L’archipel des Sanguinaires est formé de 4 îlots à savoir Mezzu Mare, l’îlot des Cormorans, Cala d’Alga et Porri. On constate également la présence d’un rocher, U Sbiru. Ces îles, habitées autrefois par les pêcheurs, ne sont plus qu’un lieu de passage pour les touristes désireux de découvrir un espace naturel préservé.
Si l’on est certain qu’il s’agit d’un lieu à visiter, le plus grand flou règne quant au nom de cet archipel. De fait, à ce sujet, il existe trois écoles. Certains affirment tout simplement que les îles Sanguinaires tiennent leur nom de la lumière du coucher du soleil qui donne aux roches une couleur rougeâtre. D’autres pensent que cela vient des frankénies, de petites fleurs présentes sur l’archipel et qui prennent une couleur rouge vif en automne. Enfin, d’autres trouvent une origine plus historique au nom de cet archipel. De fait, certaines cartes évoquent les îles “Sagonnaires” sur la route de Sagone, le nom aurait ensuite dérivé vers “sanguinaires”.

Pourquoi visiter les îles Sanguinaires ?
Site Natura 2000, l’archipel des Sanguinaires abrite une flore très diversifiée que l’on ne retrouve pas partout. On recense en effet pas moins de 150 espèces de plantes dans cette réserve naturelle dont l’arum mange mouche. Et la faune n’est pas en reste puisque l’on peut apercevoir ci et là un puffin, un goéland leucophée ou encore un cormoran huppé.
Mais découvrir l’archipel des Sanguinaires, c’est aussi admirer une tour génoise sise sur la pointe de la Parata et un phare entièrement automatique. Le sémaphore a quant à lui été désarmé en 1955 tandis que le lazaret est en ruine.